Florent bricole

If you don't speak french it is always fun to have a page translated by a machine

La tortue framboise

... un robot "tortue logo" commandé par un Rasperry Pi, a une page rien que pour elle.

Un train électrique pour la maison de poupée

Pour l'échelle: ce sont des enfants playmobil, pas des adultes. Les adultes ne jouent pas au train électrique, voyons.

Admirez que les roues tournent... Il m'a fallu du temps.

La paire de roues avant est usinée (à l'applicraft) dans un clou en acier, et suit l'aimant qui tourne sous la table. La paire de roues arrière est pareillement usinée dans une tige récupérée dans un lecteur de CD. Je ne sais pas quel est le métal, cela ressemble à de l'acier mais n'est pas attiré par un aimant. Les deux roues sont fixées par un fil en laiton et la loco elle-même est sculptée dans du bois et coloriée au feutre.

Maintenant, les filles doivent faire un tunnel en pate à sel. Update: c'est fait, et on voit le train en situation ci-dessous. Tout cela manque un peu de peinture.

Un pont suspendu, c'est des ficelles et du papier

Comme mes filles ne me croyaient pas que le tablier d'un pont suspendu pouvait être souple, on en a construit un pour le train en bois dont le tablier est en papier.

Cliquez sur l'image suivante pour l'avoir en grand:

Un pilier central (en cubes empilés, pas besoin de colle si les tensions des deux côtés sont équilibrées), deux cables porteurs en ficelle de chanvre (c'est le moins souple que j'avais sous la main), des suspentes en laine, et un tablier en papier: deux heures de construction. Le cable porteur est scotché au gros scotch d'emballage des deux côtés. C'est mes gamines qui ont fait tous les petits noeuds, il a fallu s'y reprendre à plusieurs fois: ne pas faire des double-noeuds tout de suite!

Et le pont résiste au passage d'un train:

On admire au passage ma loco 2.0 pour train en bois (la 1.0 n'avait pas de bielle mais était plus silencieuse). Un jour je leur ferai des rubriques.

Résistance à l'obsolescence programmée

L'Eee PC de ma chérie s'est retrouvé avec un écran noir. C'est classique: un fil cassé dans le petit ruban qui relie l'unité centrale à l'écran, et qui passe à travers les charnières, l'endroit qui travaille le plus sur un portable.

Première constatation: il faut démonter complètement le bouzin (une vingtaine de vis) pour accéder au composant qu'il faudra remplacer en premier. Un candidat pour "made by monkeys"? Ou bien un prétexte pour vous dire "Ah mais vous en aurez pour moins cher à tout changer, ma petite dame, en plus il a 2 ans votre truc, windows 8 ne peut même pas tourner dessus. Pour moins cher que la réparation je peux vous vendre un nouveau portable bien meilleur."

Seconde constatation: une fois éventré la nappe de fils emballés dans un scotch/blindage, trouvé les 3 fils cassés (dont sans doute deux dans le démontage), ressoudé les trois fils cassés (heureusement, pas dans les paires torsadées LVDS), et remballé le tout dans le scotch d'origne avec un peu de scotch marron par dessus parce que l'autre ne colle plus, force est de se rendre à l'évidence: jamais plus cela ne tiendra en zig-zag dans la charnière. Et puis bon, je n'ai pas envie de recommencer ce cirque dans 6 mois.

Solution simple et élégante au double problème: shunter le zig-zag dans la charnière. J'ai fait sortir la nappe par un petit trou découpé dans l'UC, et elle rentre dans l'écran juste à côté de là où elle est branchée. 1/ cela travaille moins comme cela, et 2/ je n'aurai pas à tout démonter la prochaine fois.

On voit bien le scotch d'emballage...

En remontant tout il m'est resté sur les bras 3-4 vis et les petits caches en plastique des charnières. Il eût fallu tout redémonter pour les remettre, j'ai eu la flemme.

(6 mois plus tard la réparation tient toujours)

Ode à la roue à rayons

Il y a un truc encore plus épatant que le pont suspendu, c'est la roue à rayons. Inventer la roue pleine, c'était à la portée de n'importe qui. Pour preuve, c'est ce truc lourdaud qu'on trouve sur les charettes à boeufs et les voitures automobiles.

Mais la roue à rayon des bicyclettes, c'est génial de légereté. Pourquoi? parce que les rayons travaillent en tension. Sur votre vélo, les rayons sont en acier, alors vous l'ignorez peut-être, mais... on pourrait moralement les remplacer par de la ficelle.

Et pour le prouver, j'ai construit jadis, pour mes petits navions radiocommandés d'appartement, des roues dont les rayons sont du fil de couture. C'est la technique de construction qui donne les roues les plus légères du marché, et elles ont résisté à tout.

Cliquez sur les images suivantes pour les avoir en grand:

Le cerceau, comme le tube intérieur, sont en filasse de carbone (qu'on achetait jadis chez WES Technik), le fil est du fil à bouton en coton, et la tension finale des rayons s'obtient en écartant les deux petits disques de balsa au centre. Le tout tient à la cyanocrylate.